Je vais chercher mes légumes sur le marché depuis des années - mais attention, pas n'importe quel stand, 80% sont des revendeurs de légumes aussi locaux et sans pesticides que Carrouf ........... - , mais cette année, sous l'impulsion d'une copine impliquée dans son AMAP (attention, beaucoup d'amap ne sont pas répertoriées sur ce site - exemple dans mon département soit disant aucune, tapez sur google ; amap et votre ville, vous trouverez peut-être), qui me troquait des paniers bio contre de la couture, j'ai rejoint l'amap de ma ville.

 

 

Les AMAP - Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne - sont destinées à favoriser l'agriculture paysanne et biologique qui a du mal à subsister face à l'agro-industrie.

Le principe est de créer un lien direct entre paysans et consommateurs, qui s'engagent à acheter la production de celui-ci à un prix équitable et en payant par avance.

 

Pourquoi, alors que j'ai le marché à proximité ? Pleins de raisons :

  1. je prends toujours les mêmes choses au marché (même si je m'efforce de diversifier), JE dois choisir, JE dois avoir de l'inspiration .... Pourtant, j'ai la chance d'avoir une productrice super sympa et d'agriculture que l'on dit "raisonnée" (un peu fourre-tout mais dans son cas, c'est bien réel), de ma ville, à des prix excellents. Je continuerais à aller la voir car le demi-panier que je prends à l'AMAP ne me suffit pas chaque semaine et j'ai besoin de compléter par exemple pour les oignons ... C'est mon argument premier, j'aime avoir à faire à manger avec ce que la récolte a donné, et non à réfléchir à quoi acheter. On retrouve là la faç on de faire de nos anciens, ça me déstresse vachement !
  2. j'adhère totalement à l'esprit "AMAP" : l'engagement en début de saison, même si on est pas là (panier perdu ou échangé avec d'autres amapiens), permet un salaire constant au producteur. Son salaire est équitable, sans intermédiaire, et assuré.
  3. j'adore le "regroupement", une fois par semaine, de personnes allant chercher leur panier. En plus, on est plusieurs copines (et copains, hein Simon !) là-bas, on peut se dépanner pour chercher les paniers, on papote, on rencontre des personnes aux préoccupations similaires ... Enrichissant !
  4. on a pleins d'autres producteurs : les fruits, les oeufs, le pain, le vin, la viande ... Je cherche à consommer le plus local possible, tout en faisant attention à mon petit budget ; avec l'AMAP on arrive à trouver des produits bio moins chers qu'en magasin, et surtout surtout LOCAUX et SANS INTERMEDIAIRE (et donc sans la logique de supermarché et de vente qu'il y a derrière).

 

Alors je vais avoir des légumes que je ne me tente pas à acheter d'ordinaire, car peu habituée à en manger, ou ayant de mauvais souvenirs (je ne mangeais quasi aucun légumes dans mon enfance, une vrai galère pour ma mère !), exemple cette semaine, les navets !

panier_de_legumes