Fess_e_1

J'ai déjà évoqué plusieurs fois sur ce blog nos choix éducatifs, que l'on peut résumer par le terme "maternage proximal" - éduquer son enfant en étant à l'écoute de ses besoins physiologiques et psychiques les plus primaires : dormir avec lui, l'allaiter jusqu'au sevrage naturel, le porter en écharpe, ne pas donner de fessées ou tapes, l'accompagner dans ses pleurs, communiquer de façon non violente ...

 

Ici, par exemple, je parlais de mon choix évident de non-fessée. Pour moi, c'est juste impensable de recourir à la fessée ou aux tapes par choix éducatif, pour moi, c'est juste pas logique du tout. Et puis après j'ai carrément découvert que cela avait des repercussions sur le cerveau (physiquement et psychologiquement). J'avais envie aujourd'hui de relayer le message de Caro, des "p'tits lapins, une copine (vous la reconnaitrez, c'est elle qui a fait le GRR à Ornella et à sa poupée Victoria) qui a fait les mêmes "choix" que nous, je mets "choix" entre guillemets, car en fait, j'ai pas vraiment CHOISI de faire comme ça, ça s'est imposé à moi, en devenant maman.